LE TARTUFFE ou L'IMPOSTEUR

Par: 
La Compagnie des Longues Fourchettes
De: 
Molière
Date: 
jeu 17 Mai 2018
ven 18 Mai 2018
sam 19 Mai 2018
Heure: 
20h00
Durée: 
2h00 sans entracte
Prix: 
Collecte à la sortie

Billetterie: Entrée libre

 
 
Mise en scène, scénographie: Alain Grand
Assistant metteur en scène: Sylvain Grangier
Dramaturgie: Serge Castella
Lumière: Martial Lambert, Marc Boyer
Maquillage: Marie-Luz Garcia
Costumes: Elise Vuitel
Univers sonore: Pierre-Alain Vannaz
 
Jeu: Bryan Oberson, Jeanne Girard, Romain Borcard, Héloïse Clément, Gjon Muharremaj, Emile Schuwey, Coralie Brêchet, Nicolas Raulin, Zoé Colliard, Igaëlle Venegas, Sandrine Bouquet, Léana Lemaire

 

La fable:

Orgon a recueilli chez lui Tartuffe, un « gueux » faisant profession d'une austère piété. La famille d'Orgon se divise au sujet de cet hôte encombrant. Orgon prétend pourtant donner en mariage à Tartuffe sa fille Mariane. Pour empêcher cette union, Elmire a un entretien avec Le Tartuffe, mais c'est à elle que le faux dévot se met à faire la cour. Elmire, par une ruse audacieuse, démontre à son mari l'hypocrisie de Tartuffe, qu'Orgon chasse de chez lui. Mais Tartuffe tente d'expulser Orgon et sa famille pour s'emparer de la maison. Il est finalement arrêté sur l'ordre du roi.
Au pouvoir depuis 1661, Louis XIV concentre entre ses mains toute la puissance politique mais doit compter avec l'autorité de la religion. Il n'y a pas vraiment en France de rivalité entre la puissance royale et l'autorité ecclésiale, mais des divergences peuvent se faire sentir avec une partie de l'opinion chrétienne, qui expliquent les avatars du Tartuffe. En effet, le jeune roi entraîne la « jeune Cour » dans un tourbillon de jeux et de fêtes dont Molière est le principal organisateur. Simultanément, la « vieille Cour », qui rallie les dévots hostiles à Molière, tente, sous l'égide de la reine mère Anne d'Autriche, de ramener le prince aux exigences de la morale chrétienne.